La pintade grise
Les textes suivants sont inspirés de l'ouvrage "Le Traité Rustica de la Basse-Cour" (Rustica Editions), 560 pages tout en couleurs.
Pour obtenir cet ouvrage, voir la rubrique :
Les livres sur la basse-cour
 L'origine
La pintade grise ou pintade commune (Numida meteagris) nous vient d'Afrique où elle vit à l'état sauvage sur une grande partie de ce continent. Si on la trouve aussi à l'état sauvage dans d'autres endroits du monde, c'est qu'elle y a été introduite.

 Les moeurs à l'état sauvage
La pintade commune habite les zones dégagées des steppes et des savanes, plantées de buissons et d'acacias. Mais on peut aussi la rencontrer à la lisière des forêts, dans la végétation touffue des bords des rivières, dans les endroits rocheux, les marais...
Pendant les heures les plus chaudes de la journée, elle se repose et ne s'active que lorsque la chaleur diminue. Ses courtes ailes ne lui permettent pas de voler sur de grandes distances ; elle préfère marcher ou courir et vole seulement pour se percher le soir ou bien pour échapper à un danger.
La nourriture de la pintade est assez variée : verdure, baies, graines, insectes (termites, sauterelles ... ) et petits animaux (souris, grenouilles ... ).
Le nid est installé au sol, souvent dans une petite cuvette garnie d'un peu d'herbes. Au bout de 23 ou 24 jours d'incubation, les 12 à 15 oeufs éclosent et les jeunes pintadeaux peuvent quitter le nid sous la protection des deux parents qui participent à leur élevage.

 Les différentes variétés
La variété type de la pintade domestique est la variété grise ou bleue, c'est-à-dire issue de son ancêtre sauvage : la couleur de base est un gris-bleu bien uniforme et régulièrement parsemé sur tout le corps de petites perles blanc argenté ; les tarses sont gris rougeâtre à orange ou marbrés.
Les autres variétés sont apparues par suite de la domestication ; les perles s'y retrouvent, seule la couleur de fond du plumage change :
-variété lilas ou bleu azur
-variété bleu clair ou couleur sauvage clair
-variété chamois dite parfois blanche,
-variété isabelle à couleur de base beige.
Toutes les variétés de pintade citées ci-dessus sont admises avec des perlures réduites.
A noter qu'il existe en Afrique d'autres pintades qui n'ont pas été domestiquées : pintade vulturine, pintade noire, pintade à poitrine blanche, pintade à huppe noire, pintade du Kenya.

 La mal aimée de la basse-cour
L'élevage de la pintade ne présente pas de grandes différences par rapport à celui des autres habitants de la basse-cour.
Mais malgré ses qualités, la pintade est souvent délaissée par les éleveurs familiaux, car elle a quelques défauts :
- la pintade est un animal bruyant : ses cris quasi permanents sont très désagréables.
- la pintade est un animal farouche : au moindre bruit inhabituel et à la moindre agitation, elle s'enfuie et panique
- la pintade est un animal bagarreur
- la pintade vole.
Page d'accueil