F.F.V.
 
Fédération Française des Associations d'Eleveurs de Gallinacés et de Palmipèdes
La Fédération Française de Volailles assure principalement une liaison entre tous les éleveurs à travers les organisations avicoles spécialisées. Son rôle consiste également à défendre leurs intérêts.
Seuls les organisations, syndicats, sociétés, clubs et groupements régionaux d'éleveurs sélectionneurs de gallinacés et de palmipèdes peuvent être membres.
Des nouvelles sont diffusées par courriel concernant les activités avicoles de la FFV.
L'organisation d'une exposition nationale de volailles est au programme de ses activités. La prochaine aura lieu en 2018.
L'édition du standard des grandes races de volailles est une autre tâche de la Fédération. L'édition actuelle est parue en 2015.

Pour tout renseignement, contactez le Président :
Jean-Claude PÉRIQUET, 2 et 3, Hameau de Pierreville - F-55400 Gincrey
Tél : 03 29 87 15 56 ou 06 82 88 81 20
jclaude.periquet@gmail.com

Sommaire de cette page :
* Lot offert par la FFV aux expositions
* Le formulaire d'adhésion à la FFV
* Les membres du CA de la FFV
* La liste des délégués régionaux de la FFV
* Les associations à jour de leur cotisation 2018
* La présentation des associations
* Les statuts de la FFV

 
Formulaire d'adhésion 2018 à la FFV

Seules les associations (clubs, sociétés, groupements, fédérations, etc.) peuvent adhérer à la FFV

Vous pouvez imprimer ce formulaire

La cotisation 2017 est proportionnelle au nombre d'adhérents de votre association : 0,6 euro par membre, mais avec un minimum de 25 euros (associations de moins de 50 membres) et un maximum de 250 euros (association de 500 membres et plus).
Par exemple :
- une association de 30 membres paye 25 euros,
- une association de 60 membres paye 60 X 0,6 = 36 euros,
- une association de 600 membres paye 250 euros.



Association :....................................................

Nom et adresse du président :.............................................
...........................................................................
............................................................................

Depuis 2012, il n'y a plus d'envoi de "Volailles-Infos" : les informations contenues dans ce bulletin sont intégrées à La Revue Avicole
Cependant, des informations urgentes ou ponctuelles seront toujours envoyées par courriel. Donc il faut fournir l'adresse électronique d'un membre de l'association pour l'envoi de ces informations :
.............................................................
.............................................................

Effectif de l'association : ............membres

Somme versée (de préférence par chèque à l'ordre de la FFV) :..............euros
A envoyer :
*Au président : Jean-Claude Périquet, 3 hameau de Pierreville, 55400 Gincrey
* ou au trésorier : Désiré Jund, 24 rue de la Paix, 67500 Weitbruch

A....................... le.......................

Signature :


  Liste des membres du Conseil d'Administration de la F.F.V.
  • Président : Jean-Claude Périquet, 2 et 3 hameau de Pierreville, 55400 Gincrey
  • Vice-présidents :
  • Marylène Le Goff, Kervoreden, 29500 Ergué-Gabéric
  • Ernest Sorin, ferme de Mont-Génie, 87520 Oradour-sur-Glane
  • Pierre Delambre, 39bis rue d'Estienne d'Orves, 92140 Clamart
  • Secrétaire : Johann Coënne, 4 rue Chauveau-Lagarde, 75008 Paris
  • Trésorier : Désiré Jund, 24 rue de la Paix, 67500 Weitbruch
  • Membres :
  • Le Maître Pierre, route de Campigny, 14490 Le Tronquay
  • Jean Jacques Brussat, hameau de Brizon, 77370 La Croix en Brie
  • Anthony Ré, 4 Blaye sud, 33113 Origne
  • Président d'honneur : Martin Jean-Claude


  •   Liste des délégués de la F.F.V.
  • Mme Le Goff Marylène, Kervoreden, 29500 Ergué Gabéric (22, 29, 35, 56, 44, 49)
  • Dono Michel, 8 rue en Seille, 57590 Ajoncourt (54, 57)
  • Le Maître Pierre, route de Campigny, 14490 Le Tronquay, (14, 50, 61, 76)
  • Néollier Philippe, Le Mas Doumier, 87240 Ambazac (19, 23, 87)
  • Tripicchio Francis, La vigne, 48230 Cultures (Languedoc-Roussillon : 48, 30, 34, 11, 66)
  • Terki Franck, 275 rue de Combertault, hameau de Challanges, 21200 Beaune. (21, 71, 58, 89, 70, 25, 39, 90)
  • Périquet Jean Claude, 2 et 3 hameau de Pierreville, 55400 Gincrey (55, 88, 52)
  • Jean-Louis Hoyez, 5 rue du Bois, 62620 Maisnil les Ruitz (59, 62)
  • Jacques Berger, 33 rue Porte Balai, 45170 Villereau (28, 41, 45)
  • Daniel Dadu, 28 rue du maréchal Maunoury, 94290 Villeneuve-le-Roi. 06 75 52 10 99 ou 01 45 73 06 02 (75, 94)
  • Xavier Cruet, La Longue, 24320 Coutures. 06 07 90 38 23
    Xav24000@aol.com
    (09,12,16,17,24,31,32,33,40,46,47,64,65,81,82 et 87).
  • Albert Roguet, 1340 route de la Chapelle, 74930 Pers-Jussy (07, 26, 38, 73, 74, 42, 69, 01)
  • Robert Crépeau, Le Bosquet de la Pironnière, 85280 La Ferrière (49, 85, 79)
  • Monique Berte, Clos Lou Frigourier, 34800 Aspiran (05, 06, 83, 13, 84)

  • Liste des associations à jour de cotisation 2018

    APADOM (Palmipèdes domestiques)
    Association nationale de la poule Landaise
    Bantam club français
    Chabo club
    Charollais club français
    Club de la volaille Meusienne
    Club de la Limousine
    Club des Coucou de Flandres et Picardie et de l'oie Flamande
    Club du Combattant du Nord
    Club du Cou nu du Forez
    Club français de la New Hampshire
    Club français de la Poule du Berry
    Club français du Combattant de Madagascar
    Club pour la sauvegarde des races avicoles normandes
    Cotentine club de France
    Des pattes pour un sourire
    Fédération des coqueleurs Nord France
    Fédération des races vendéennes
    Gâtinaise club de France
    Houdan Faverolles club
    Langshan club de France
    Marans club de France
    Orpington club de France
    Poule de Barbezieux-club de France
    Poule et oie d'Alsace club
    Sabelpoot club de France
    Serama club de France
    Union des amateurs de la Géline de Touraine
    Wyandotte club de France


      Les associations
  • Association pour la promotion et la valorisation de la poule Le Mans
    Président : Gwénaël Lhuissier, Le Madot, 72290 Mézières / Pontherin

  • Association de sauvegarde de la poule BARBEZIEUX
    Chambre d'agriculture, 37 rue de Barbezieux, 16210 Chalais

  • Association Palmipèdes Domestiques (APADOM)
    Président : Bruno Gouin, La Maugerie, 72250 Brette-les-Pins. Tél. 06 61 42 03 99. Courriel : nonodumans72250@hotmail.fr

     

  • Association nationale de la poule Landaise
    Régis Ventribout, ferme de Coulim, 33430 Le Nizan. 06 78 95 67 52. regis.ventribout@free.fr




  • BANTAM CLUB FRANCAIS
    Société nationale d'encouragement à l'élevage des volailles de races naines.
    Fondé en 1899, le Bantam Club Français est une association à but non lucratif qui vit uniquement des adhésions de ses membres.
    Il édite la Bantam-revue, adressée trimestriellement à ses adhérents qui contient 20 pages toutes en couleurs.
    Nous sommes présents sur les réseaux sociaux avec notre page Facebook: Bantam Club Français.
    Vous pouvez retrouver toutes les informations nécessaires sur notre site internet: https://bantamclubfrancais.jimdo.com/
    Adhésion: 25€ pour la France, 27€ pour les autres pays.
    Président : M. GAYRARD Benjamin, 1, impasse Coquerau 31360 LESTELLE. Tél. 06.03.59.08.41 - Courriel: presidencebcf@gmail.com

  • Poule de Barbezieux club de France
    Président : Michel Grégoire.
    Tél. 05.45.78.03.40
    Site : http://www.barbezieux-club.com/

  • Bourbonnais-club

  • Bourbourg-Hergnies club de France
    Edmond CHRASTEK, 70 avenue de la Libération, 62940 HAILLICOURT

  • Brahma club de France
    Président :
  • Bresse-Gauloise Club de France
    De nombreux éleveurs de ces races sont réunis au sein du Bresse-Gauloise Club, une association nationale. Le club édite une revue semestrielle "La Gauloise". Cet ouvrage contient, outre la liste des membres, toutes sortes de renseignements sur l'élevage, la vie du club, ainsi que le palmarès des expositions où les Bresse-gauloises se sont distinguées. Un service de petites annonces gratuites est à la disposition des membres. Le club fait disputer au printemps, chaque année dans une ville différente, sa Coupe de France ..... Il organise aussi à l'automne un Championnat National, doté lui aussi comme la Coupe de France, de très belles récompenses.
    Président : Denis Thomassin, Les Mirabelliers, rue Saint Germain, 54115 Battigny.

  • Chabo club de France
    Grégory Blanc, 38bis rue Saint-Barthélémy, 81150 Marssac-sur-Tarn

  • Charollais club Français
    Edouard Gomes, 18 rue des Guerrupes 03510 Molinet

  • CLUB de la VOLAILLE MEUSIENNE
    Créé en 1987 par J.C. Périquet, ce club regroupe de façon informelle les éleveurs de Meusiennes grande race et naine. Il n'y a pas (encore) de cotisations. La liste des éleveurs est notée chez le président. Un championnat national est organisé tous les ans.
    Président : Périquet Jean-Claude, 2 et 3 hameau de Pierreville, 55400 Gincrey.
    Voir aussi la page sur la volaille Meusienne. cliquez ici

  • Club des races gallines Limousines & Avic. locaux
    Président : Bruno Boulert, Le Bourg, 87370 Bersac/Rivalier
    bruno-boulert@orange.fr

  • Club français de la Bassette
    Président : Jean-Claude Lhérault, 12 rue du repos, 95100 Argenteuil
    Tél : 06 70 40 91 30
    jeanclaude.lherault@sfr.fr

  • Club français des poules Pékin et Cochin
    Président : Christophe Mathé. ch.mathe@wanadoo.fr
    Site : https://club-poules-pekin-cochin.jimdo.com/

  • Club Français de la Vorwerk C.F.V
    Président : Antonio LOPES DUARTE, 8 route de la Vallée, 77510 Verdelot. Tél. 06 84 58 75 70
    Courriel : c.f.v@orange.fr
    Site : http://http://vorwerk.e-monsite.com/

  • Club français de la poule Noire du Berry
    Président : Jules Michaud, 6 route d'Issoudun, 36120 Saint-Août. 02 54 36 27 43
    Courriel : lapoulenoire.duberry@laposte.net
    Site : http://www.lapoulenoireduberry.fr

  • Le club de la Cotentine
    Président : Jean LE CANU, Le Hameau Mesnage, 50110 Le Mesnil au Val

  • Club Français des Combattants du Nord
    Le Club Français des Combattants du Nord s'est fixé pour objectif : l'organisation, la défense des intérêts généraux et moraux des éleveurs de race de volailles Combattant du Nord, de propager, de perfectionner et d'encourager l'élevage des sujets de races pures, d'éditer un bulletin de liaison entre tous les adhérents. Depuis 2001, le site intemet www.gallodrome.com travaille en collaboration avec le C.F.C.N.
    Le Club Français des Combattants du Nord adhère à la Fédération des Coqueleurs du Nord de la France, à la Fédération Française des Volailles et au conservatoire des races régionales Nord, Artois, Picardie.
    Les éleveurs de races de volailles combattantes autres que les Combattants du Nord sont acceptés.
    Depuis le 8 septembre 2001, et sur proposition du C.F.C.N. le Petit Combattant du Nord est officiellement de retour, dans nos gallodromes régionaux et l'utilisation des coqs au combat armé, de nouveau autorisé, conformément au réglement de la Fédération des Coqueleurs du Nord de la France. 11 était absent des gallodromes depuis plus de 80 ans.
    Vous pouvez obtenir tous les renseignements sur l'utilisation des Combattants du Nord en vous adressant au C.F.C.N ou à la Fédération des Coqueleurs. Tél / FAX 03 20 58 75 85.
    L'adhésion au Club est indépendante de l'adhésion à la Fédération des Coqueleurs. Ces deux structures travaillent en commun et sont intimement liées, la défense des races et des traditions régionales est leur objectif premier. Toute personne adhérant au C.F.C.N s'engage à défendre les intérêts de la Fédération des Coqueleurs, même sans y adhérer.
    N'hésitez pas à nous contacter par les moyens de communications mis à notre disposition. Merci.
    Président : Jean-Louis Hoyez, 5 rue du Bois, 62620 Maisnil les Ruitz.

  • Club des coucou des Flandres et de Picardie et de l'oie flamande
    Président : Christophe Jourdain, 11 rue Principale, 62130 Neuville-au-Cornet : tofjou@hotmail.fr

  • Club français du Combattant cou nu de Madagascar (CFCM)
    Président : Jacques Dulieu, 10 impasse Brunehaut, 59620 Aulnoye-Aymeries. j-dulieu@orange.fr

  • Club du Combattant du Nord
    Le club est régi par la loi de 1901 créer le 10 janvier 1987 dont le Président fut A. DECOTTIGNIES
    Après une période de sommeil, a retrouver une activité le 10 décembre 2005
    Il s'est donné pour buts :
    - de rassembler les éleveurs et les amateurs du Combattant du Nord (Grand, Petit, Nain) répondant au standard homologué par la Société Centrale d'Aviculture de France
    - de promouvoir son développement et de préserver ses caractéritisques de combattant
    - organiser des Championnats
    Président : yvon Castien 184, Avenue Arthur Notebart 59160 Lomme
    03 20 92 62 48 - courriel : yvon.castien@orange.fr

  • Club Français de la New-Hampshire (C.F.N.H.)
    Président : Ézéchiel SOIA 1, la Scellée 78980 Bréval (ezechiel-soia@hotmail.fr) 06 62 72 07 38

  • Club national des éleveurs de volailles de races bretonnes (Coucou de Rennes et Noire de Janzé)
    Président : Fabrice JAN, Ecomusée de la Bintinais, 35200 Chatillon/Seiche
    ou Fabrice JAN, La Moisonnais, 35230 Orgères.
    Secrétaire : jp.cillard@rennesmetropole.fr

  • CLUB NATIONAL DE VOLAILLE
    Président :

  • Club national des races avicoles vendéennes
    Yvan Roquand, 89 rue de la Roche, 85230 Beauvoir-sur-Mer. 02 51 49 27 47

  • Club du Cou-nu de Forez
    Président : Bernard Giraud, 17 montée du Blas, 69490 Dareizé

  • Club pour la sauvegarde des races avicoles normandes
    Président : Bruno Lomenède, 156 route du Four à Pain - Bosc-Roger sur Buchy, 76750 Buchy. brunolo2@wanadoo.fr

  • Conservatoire des races avicoles de Normandie & du Maine
    Le patrimoine génétique avicole de ces régions a fait le renom de la gastronomie française, au début du XXe siècle. Quelques amateurs avertis ont préservé, ou reconstitué ces races, vous permettant de retrouver aujourd'hui ces fleurons d'autrefois ; donc revenons, élevons nos produits de terroir, n'est-ce pas le gage de la qualité que nous recherchons.
    Président : Le Maître Pierre, route de Campigny, 14490 Le Tronquay.

  • Conservatoire de poules de races rares "Coeur de France"
    Le conservatoire sauvegarde, sélectionne et diffuse 7 races de poules de la région Centre : La Flèche (4 variétés en GR, blanche et noire en naine), Le Mans, Gâtinaise, Contres, Houdan, Faverolles, Pictave.
    Site : http://www.elevagedesbondes.com
    Président : Jean-Jacques Sergent, 28 bis rue de la Moulinette, 45300 Escrennes

  • Conservatoire des races d'Aquitaine
    Président : Régis Ribereau-Gayon, ENITA de Bordeaux, 1 cours du Général de Gaulle, 33175 GRADIGNAN Cedex

  • Conservatoire des races rustiques de Sologne
    Pascal Bove, 12 rue des Acacias, 41600 Lamotte-Beuvron

  • Cotentine club de France
    Le cotentine club de France est une association crée en 2018, afin de promouvoir et sauvegarder la poule Cotentine.
    La Cotentine est une volaille normande élevée pour la ponte et la chair. Si cette race peu connue vous intéresse n'hésitez pas à nous contacter.
    Président : Mr Planque Thierry 0602323271 tcgplanque@gmail.com
    Secrétaire : Mr Tabarin Michel. rinbata@live.fr

  • Des pattes pour un sourire
    Pierre Delambre, 39bis rue d'Estienne-d'Orves, 92140 Clamart

  • Ecosite 22
    Fédération Française des Nouveaux Installés Agricoles (FFNIA) est un organisme philanthropique agricole d'éducation populaire dédié au développement d’ateliers mobiles de transformation à la ferme pour la diversification agricole par la réintroduction en production de terroir les animaux et végétaux menacés de disparition dans l’agriculture.
    Président Exécutif : Yves-Louis BOUMIER | Ecosite22 Pays d'Auge | 9, Les Sources de Grais | 14100 BEUVILLERS 06 71 43 71 97 - yveslouis.boumier@ecosite22.fr

  • Elsanor
    Cyril Névot, domaine de Kerlann, 56450 Surzur

  • Fédération des Coqueleurs de la région du nord de la France
    Président : Elie Trinez, 39 rue du général de Gaulle, 59551 Tourmignies

  • Gâtinaise-Club de France
    Thierry DUCHEMIN, 14 chemin des Egreffins, 91890 Videlles
    gatinaiseclubdefrance@orange.fr

  • Gauloise Dorée Club de France
    La Gauloise Dorée : Fierté, Beauté et Rusticité.
    Il n'est pas étonnant qu'on la considère comme notre emblème national, notre coq des clochers.
    Président : Nicolas Vermeulen, ferme de la Percherie, 2 rue des Dentellières, 14190 Saint Germain le Vasson.
    Tél. 02 31 90 53 28.

  • HOUDAN-FAVEROLLES MANTES CLUB DE FRANCE
    Créé en 1909. Regroupant les éleveurs de Houdan, de Faverolles et de Mantes, grandes et naines, toutes variétés confondues.
    Le Houdan Faverolles Mantes Club de France a pour rôle la préservation et la propagation de ces trois races françaises.
    Le Club diffuse un bulletin nommé "le Trait d'Union" qui paraît 3 fois par an et comprend plusieurs pages couleur. Vous y trouverez des articles sur l'élevage de nos trois races favorites, la liste des éleveurs du club, des informations sur la vie de l'Aviculture française et la possibilité de passer des annonces gratuites Le Club ne se contente pas de vous faire bénéficier de cet abonnement. En tant qu'adhérent, vous pouvez participer à notre championnat national annuel ou aux championnats régionaux où sont distribuées de nombreuses récompenses.
    Contacts : Président Aurélien Wolff 06 84 36 29 71 wolffa2@aol.com - Secrétaire Patrick Novosad patricknovosad@free.fr

  • La Flèche club
    Président : FRANCK CASTELLA, 46 B RUE DE MALAZ, 74600 SEYNOD. Tél. 06 10 30 57 49. Courriel : cpmagencement@orange.fr

  • La petite ferme
    Jean-Yves Robert, musée de la citadelle, 25000 Besançon

  • La Poule Noire de Caussade
    Président : Daniel Berceliot, 7 impasse Auguste Conte, 82000 Montauban
    Secrétaire : Jean Boncompain, impasse du Treilhou, 82300 Caussade

  • Langshan club de France
    Président : Gilles Bizé, 1089 rue Maurice Ravel, 59182 Montigny-en-Ostrevent. Courriel : gillesbize@yahoo.fr

  • Le Merlerault club
    Président : Michel Jore, Le Froust, 61250 St Nicolas des Bois

  • MARANS CLUB de France
    Le Marans Club de France, créé en 1929, restructuré en 1991, regroupe alors les quelques éleveurs épars en France et à l'Etranger. Rapidement il dépasse les 100 adhérents. En 1999, il est fort de 380 membres regroupés autour d'un conseil d'administration et de délégués régionaux actifs. Le Marans Club édite trois bulletins annuels, participe au Salon de Paris, organise un Championnat de France chaque année et de nombreux championnats régionaux. Il conseille les éleveurs, évite les dérives et édite le standard qu'il améliore tout en conservant les principes essentiels de celui d'origine. Le club tient à la disposition de ses membres des bagues d'identification strictement conformes à la réglementation nationale. Le Marans Club favorise la réimplantation de la Marans dans son berceau d'origine. Les contacts que le Club entretient à travers le Monde permettent d'informer les adhérents sur tout ce qui a trait à la Marans.
    Pour tout renseignement, veuillez contacter le président : Ernest SORIN, ferme de Mont-Génie, 87520 Oradour-sur-Glane

  • ORPINGTON CLUB de France
    Président : Stéphane Desmette, château Gauthié, 24560 Monmarves

  • PALGALLI ESTAIRES CLUB
    Président : Bernard Dedours, 7 rue du Bacquet, 62620 Maisnil les Ruitz.

  • Phoenix-France
    Président : Jean-Jacques Brussat, hameau de Brison, 77370 La Croix en Brie

  • POULE et OIE d'ALSACE CLUB de FRANCE
    Président : Jean-Michel Leininger, 1 rue du Griesberg, 67110 Zinswiller

  • POULE SOIE CLUB de France
    Président : Olivier Nicou

  • Sabelpoot club de France
    Président : Christian Perrouas, 2 rue de la Mairie, 80220 Bouttencourt

  • Serama club de France
    Président : Olivier Hervaux, 635 route de Chalon, 71440 Montret. 03 85 72 65 18

  • UNION des Amateurs de la GELINE de TOURAINE
    L'UNION DES AMATEURS DE LA GELINE DE TOURAINE et autres races de basse-cour tourangelles, association de type loi 1901 a été fondée le 15 février 1997.
    Elle s'est donnée pour buts :
    - de rassembler les éleveurs et les amateurs de la Géline de Touraine, répondant au standard homologué en 1913 par la Société Centrale d'Aviculture de France (S.C.A.F.), des Oies de Touraine et autres races locales de basse-cour, afin de mieux les faire connaître, de promouvoir leur développement et de préserver leur authenticité.
    - de créer entre ses membres un lien technique et convivial.
    Pour tous renseignements ou adhésions s'adresser à M. Pascal BOUCHER, 22 rue de Bléré, 37310 CIGOGNE. Tél : 02 47 23 52 67
    Courriel : pascal.boucher37@gmail.com

  • Wyandotte CLUB de France
    Historique :
    A la demande importante d'éleveurs de wyandottes, désireux de se regrouper au sein d'un club national, la création du Wyandotte Club de France est propos‚ par monsieur Meyer le 15 octobre 1995.
    Les statuts du club ont été proposés par messieurs Meyer, Budin et Ramoleux et déposés à la sous-préfecture de Châtellerault. Le club est régi par la loi de 1901.
    Le WCF a pour but :
    - de représenter les éleveurs auprès des instances avicoles,
    - de maintenir des relations étroites avec les juges,
    - de travailler pour le maintien des qualités de la race par une meilleure connaissance des standards, une information auprès des éleveurs.
    Président : Philippe VEYRIRAS, Les Lèzes, 87140 Nantiat Tél. 05.55.53.58.15 Courriel : veyriras.phil0353@orange.fr



  • Les STATUTS de la F.F.V.
    Article 1. Conformément aux dispositions prévues par la loi du 10 Juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901, une association nommée "Fédération française des sociétés d'éleveurs de gallinacés et de palmipèdes", abréviation F.F.V., est créée. Sa durée est illimitée. Son siège social est au 7 rue du Faubourg Poissonnière, 75009 Paris, mais pourra être déplacé sur simple décision du Conseil d'administration.
    A 2. L'association se compose de toute organisation, syndicat, société, club, groupements régionaux d'éleveurs sélectionneurs de gallinacés et de palmipèdes
    A 3. La fédération a pour objet d'assurer une liaison entre tous les éleveurs et toutes les organisations avicoles spécialisées, de coordonner leurs activités, susciter et encourager la recherche et la sélection, vulgariser les meilleures méthodes d'élevage, organiser des réunions d'information, des concours et des expositions, représenter et défendre auprès des pouvoirs publics les intérêts des éleveurs et, d'une manière générale, contribuer à l'amélioration de la production avicole nationale, favoriser la commercialisation et faciliter les échanges internationaux, éditer tous documents, brochures et livres concernant l'élevage avicole.
    A 4. La fédération est administrée par un Conseil d'administration de neuf membres élus au scrutin secret pour trois ans, à la majorité absolue des suffrages exprimés, par l'assemblée générale. En cas d'égalité de voix, le candidat le plus âgé sera proclamé élu. Le renouvellement du Conseil d'administration a lieu par tiers chaque année, les deux premiers tiers sortants étant tirés au sort. Les membres du conseil sortants sont rééligibles. En cas de vacance, le conseil pourvoie provisoirement au remplacement de ses membres. Il sera procédé au remplacement définitif au cours de l'assemblée générale suivante. Tout membre du conseil qui n'aura pas assisté à trois séances consécutives sans excuse valable, sera considéré comme démissionnaire.
    A 5. Le conseil d'administration est investi des pouvoirs les plus étendus pour effectuer tous actes qui ne sont pas réservés à l'assemblée générale. Il devra se réunir au moins deux fois par an.
    A 6. Le conseil d'administration choisit parmi ses membres au scrutin secret : Un Président, trois vice-présidents, un Secrétaire général, un Trésorier et trois assesseurs.
    A 7. Les fonctions des membres du Conseil d'administration sont gratuites mais les membres du bureau peuvent recevoir le remboursement de leurs frais.
    A 8. Les membres du conseil d'administration ne contractent aucune obligation personnelle ou de solidarité du fait de leur gestion. Ils ne répondent que de l'exécution de leur mandat.
    A 9. Il est formellement interdit à tout membre du conseil d'administration de faire état des fonctions dont il est investi dans un but commercial ou à des fins privées.
    A 10. L'assemblée générale ordinaire devra se réunir au moins une fois par an sur convocation du conseil d'administration. Elle est composée des présidents des sociétés adhérentes, qui peuvent se faire représenter. L'assemblée générale ordinaire examine le rapport du conseil d'administration, approuve les comptes et délibère sur les questions inscrites à l'ordre du jour.
    A 11. Une assemblée générale extraordinaire peut être convoquée soit par le président, soit par une délibération du conseil d'administration, soit par une délibération de l'assemblée générale ordinaire, soit encore à la demande d'un tiers au moins des membres de la fédération.
    A 12. Il est dressé procès-verbal des séances. Les procès verbaux sont signés par le président et le secrétaire général.
    A 13. Les ressources de la fédération proviennent des cotisations, des subventions de l'état, collectivités publiques ou privées. Les dépenses de la fédération comprennent les frais de gestion et de fonctionnement ainsi que les frais de recherches, d'études et d'organisation de manifestations dans le but de l'amélioration et la vulgarisation de l'élevage avicole.
    A 14. Le montant de la cotisation sera fixé chaque année par l'assemblée générale. Elle est proportionnelle au nombre d'adhérents de chaque organisation.
    A 15. Vote. Lors des assemblées générales, les organisations, associations, clubs, syndicats, etc. à jour de leur cotisation, ont droit à une voix exprimée par chacune d'entre elles par leur représentant, par tranche de cent adhérents, avec un maximum de trois voix. Les organisations comptant moins de cent adhérents ont droit à une voix. Au sein du conseil d'administration, les membres n'ont droit qu'à une seule voix même s'ils sont représentants légaux de plusieurs organisations, associations, clubs ou syndicats. Toutes décisions de l'assemblée générale et du conseil d'administration ne peuvent être prises qu'à la majorité absolue des suffrages exprimés. Le vote par correspondance est autorisé.
    A 16. L'admission à la fédération est subordonnée à l'approbation du conseil d'administration. Le conseil peut rejeter toute demande d'adhésion sans être dans l'obligation de motiver son refus
    A 17. Cessent de faire partie de la fédération les membres qui auront donné leur démission par écrit, par lettre adressée au Président.
    A 18 - Seront exclus de la fédération tous les membres qui n'auraient pas observé les statuts ou qui auraient causé un préjudice moral ou matériel à la fédération. La radiation est également prononcée pour non paiement de la cotisation. L'exclusion est prononcée par le conseil d'administration après avoir été notifiée par lettre recommandée avec accusé de réception au président de la personne morale qui en fait l'objet avec les motifs de la décision. La juridiction d'appel est l'assemblée générale. Les membres exclus cessent immédiatement de bénéficier des avantages que la fédération procure à ses membres.
    A 19. Le titre de membre d'honneur peut être décerné par le conseil d'administration aux personnes qui ont rendu des services éminents à la fédération. Les membres d'honneur sont dispensés de cotisation. S'il s'agit de personnes physiques, elles assistent à l'assemblée générale avec voix consultative mais n'ont pas droit de vote.
    A 20. L'assemblée générale extraordinaire statue sur les modifications des statuts. Elle est convoquée soit par le président sur proposition du conseil d'administration, soit par décision de l'assemblée générale ordinaire.
    A 21. La dissolution de la fédération ne peut être prononcée que par une assemblée générale extraordinaire, à la majorité des deux tiers des votes exprimés.
    A 22. Dans le cas de dissolution de la fédération, après extinction des charges, le solde actif ne pourra en aucun cas être réparti entre les adhérents mais reviendra à un des organismes suprêmes de l'aviculture française.
    A 23. Un règlement intérieur, approuvé par l'assemblée générale ordinaire déterminera les détails et les modalités d'exécution des présents statuts.

    Fait à LIMOGES le 21 Octobre 1989

    8 janvier 2016 : La situation

    Quelle est la situation actuelle en France ?

    Mise à jour le 08/01/2016 à 17h.

    Au total, à ce jour, 67 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène pour les volailles ont été détectés dans 7 départements du Sud-Ouest de la France.

    L’ANSES a rendu son avis rendu le 14 décembre 2015, sur la dangerosité potentielle pour l’homme de la souche d’influenza aviaire identifiée, avec notamment les résultats du séquençage total de la souche H5N1, détectée dans le premier foyer en Dordogne. Elle a confirmé l’absence pour cette souche H5N1 des principaux marqueurs de dangerosité pour l’homme.

    Retrouvez ci-dessous le détail des foyers par département ci-dessous :

    EN DORDOGNE, 13 FOYERS

    - Le 24 novembre un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène pour les volailles (H5N1) dans une basse-cour de 32 poules, à Biras;

    - Le 28 novembre, un foyer de virus influenza H5 hautement pathogène pour les volailles (H5N1 et H5N9) dans un élevage de 14 000 canards à Saint Paul La Roche ;

    - Le 30 novembre, un foyer de virus influenza aviaire H5N2 hautement pathogène (1000 oies) à Domme ;

    - Le 4 décembre, à Cénac et Saint Julien, un élevage de 1 000 canards et 4 000 poules a été confirmé comme foyer dans le cadre du programme national de surveillance. Les prélèvements qui se sont révélés positifs en H5 hautement pathogène pour les volailles ont été réalisés sur des canards. L’élevage était situé dans la zone réglementée de Domme (zone de surveillance).

    - A Nantheuil, le 7 décembre, un élevage de 1 000 canards s’est révélé positif en H5 hautement pathogène dans le cadre de la surveillance mise en place pour la sortie d’animaux de la zone réglementée.

    - A Bosset, le 7 décembre, un foyer d’influenza H5 N9 dans un élevage de 630 canards a été détecté à la suite de signes cliniques.

    - A Montignac, un élevage d’environ 30 canards, oie et poulets a été confirmé en foyer H5N1 le 8 décembre.

    - Le 14 décembre, à Bosset, un foyer de H5N1 a été détecté dans un élevage de 1 070 canards.

    - Le 14 décembre, deux foyers , l’un de H5 N9, l’autre de H5N1/H5 N9 ont été déclarés à Campagnac-les-Quercy dans des élevages de 1000 canards.

    - Le 15 décembre, dans le cadre d'une sortie pour abattage, un foyer été déclaré à Saint Amand de Coly dans un élevage de 1000 canards. La souche identifiée est du H5 hautement pathogène.

    - Le 18 décembre, à l'occasion d'une sortie de zone pour abattage, un foyer a été déclaré à Lardin Saint Lazare dans un élevage de 480 canards de la zone réglementée de Montignac. La souche de H5 hautement pathogène correspondante est en cours de détermination.

    - Un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène H5N1 a été déclaré le 30 décembre 2015 dans un élevage de 30 poules, 150 pigeons et 4 paons, dans la commune de Celles en Dordogne.

    DANS LES LANDES, 28 FOYERS

    - Le 6 décembre, un élevage situé à Josse de 500 canards en gavage a été dédecté (H5 hautement pathogène) ;

    - Le 6 décembre, à Doazit , à la suite d’une mortalité anormale de pintades (700 mortes sur 4 000 pintades), un élevage a aussi été confirmé comme foyer (H5N9). L’élevage comporte également 8 800 poules, 4 550 chapons et 7 200 pintadeaux.

    - Le 9 décembre, à Horsarieux, la souche H5N9 a été détectée dans une élevage de 4 000 pintades, 12 600 poulets, 3 500 poulets chapons et 960 canards.

    - Le 14 décembre, à Doazit, un foyer de H5N2 a été détecté dans un élevage de 1 700 canards.

    - Le 14 décembre, 3 foyers ont été déclarés dans des élevages de canards à l'occasion d'une sortie de zone pour abattage, dans les communes de Saint Etienne d'Orthe (zone réglementée de Josse, élevage de 1944 canards, H5 N9), Bergouey (élevage de 500 canards, H5 hautement pathogène) et Monségur (élevage de 2300 canards, zone réglementée de Doazit, H5 N1).

    - Le 15 décembre, 6 foyers d'influenza hautement pathogène pour les volailles ont été déclarés à l'occasion d'une sortie de zone pour abattage, dans les communes de :

    ·         Momuy, élevage de 6000 canards ; H5 N2

    ·         Saint-Cricq-Chalosse : élevage de 357 canards ; H5 hautement pathogène

    ·         Montaut, : élevage de 600 canards ; H5 N9

    ·         Gaujacq : élevage de 543 canards ; H5N9

    ·         Serreslous-et-Arribans : élevage de 845 canards ; H5 hautement pathogène

    ·         Hauriet (zone réglementée de Doazit-Horsarrieu) : élevage de 380 canards ; H5 hautement pathogène

    - Le 17 décembre à l'occasion d'une sortie de zone pour abattage, quatre foyers d’influenza aviaire H5 hautement pathogène ont été déclarés dans les communes de :

    ·         Montaut, dans un élevage de 320 oies, 300 poulets et 350 canards.

    ·         Saint Sever, dans un élevage de 1060 canards

    ·         Aubagnan, dans un élevage de 600 canards et 170 chapons

    ·         Eyres Moncube, dans un élevage de 2104 canards.

    La finalisation de la détermination des souches est  en cours.

    - Le 18 décembre, un foyer d'influenza H5N2 et H5N9 hautement pathogène a été déclaré à Saint Cricq en Chalosse dans un élevage de 12 000 canards.

    - Le 19 décembre, un foyer d’influenza H5 hautement pathogène a été déclaré à Serre-Gastondans un élevage de canards.

    - Le 21 décembre, un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène a été identifié à Cagnotte suite à une suspicion clinique dans un atelier de gavage de canards.

    Sept autres foyers d'influenza aviaire H5 hautement pathogène ont été déclarés dans des ateliers de gavage de canards dans le cadre d'une sortie pour abattage depuis la zone réglementée de Doazit :

    ·         3 foyers ont été identifiés dans la commune d'Eyres Moncube dont deux sont associés à une souche H5N9 hautement pathogène

    ·         4 autres foyers ont été déclarés dans les communes de Cazalis, Hauriet, Mugron et Montsoue. La souche du foyer de Montsoue a été identifiée le 21 décembre comme étant un virus influenza H5N9 hautement pathogène.

    - Un foyer a été déclaré le 5 janvier 2016 dans un élevage de 4400 poulets et 950 canards, dans la commune de Toulouzette

    Les souches correspondantes sont en cours de détermination.

    EN HAUTE-VIENNE, UN FOYER

    En Haute-Vienne, le 9 décembre, un seul foyer a été confirmé dans un élevage de volailles (80 poules, 60 chapons et poulardes, 20 canards, 80 cailles) à Les Billanges. La souche identifiée est la souche hautement pathogène pour les volailles H5N1.

    DANS LE GERS, 10 FOYERS

    - Un foyer H5N2 hautement pathogène a été détecté le 10 décembre dans un élevage de 8 300 canards à Manciet.

    - Un foyer H5 hautement pathogène pour les volailles a été déclaré le 15 décembre dans un élevage de 1 500 canards à Panjas, à l'occasion d'une sortie de zone réglementée pour abattage.

    - Une souche H5 hautement pathogène a été identifiée le 15 décembre 2015 dans un élevage de 2 000 pintades et canards à Mirande, suite à une suspicion clinique. Le typage de la souche est en cours de détermination.

    - Le 17 décembre, trois foyers d'influenza H5 hautement pathogène pour les volailles ont été déclarés dans des élevages de canards sur les communes de Cazaubon (980 canards), Eauze (1000 canards) et Caupenne d'Armagnac (1 400 canards). Ces foyers ont été identifiés dans le cadre d'une sortie des animaux pour abattage. Les souches d'influenza relatives à ces cas sont en cours de détermination.

    - Le 17 décembre, un foyer d’influenza hautement pathogène a été déclaré à Averon Bergelle dans un élevage de 700canards.

    - Le 19 décembre, un foyer d’influenza hautement pathogène a été déclaré à Ayzieu dans un élevage de canards. Un autre foyer H5 hautement pathogène a été identifié à Saint Michel dans un élevage de 32.000 poulets et canards.

    - Le 22 décembre, un foyer d’influenza hautement pathogène a été confirmé à Montaut dans un atelier de gavage de 415 oies. La souche virale est en cours de détermination.

    DANS LES PYRÉNÉES ATLANTIQUES, 11 FOYERS

    - A Arroses, un foyer H5N9 a été confirmé le 11 décembre dans un élevage de 500 canards.

    - Un foyer d'influenza aviaire H5 hautement pathogène a été déclaré le 15 décembre 2015 à Uzan dans un élevage de 8748 canards.

    - Le 18 décembre deux foyers d'influenza aviaire H5 hautement pathogènes ont été déclarés dans des élevages de canards dans les communes de Maucor (736 canards) et de Saint Jammes (900 canards).

    - Le 18 décembre, une souche H5 hautement pathogène a été identifiée à Crouseilles dans un élevage de 1810 canards.

    - Le 18 décembre, un foyer d’influenza H5 N9 hautement pathogène a été déclaré dans un élevage de 632 canards à Vialer.

    - Le 19 décembre, un foyer d’influenza H5 hautement pathogène a été déclaré à Charre dans un élevage de 3100 canards

    - Le 20 décembre, trois foyers d’influenza aviaire hautement pathogène ont été déclarés dans des élevages de canards à Navailles-Angos (500 canards), Cosledaà-Lube-Boast (500 canards) et Escoubes (500 canards).

    - Un foyer  a été déclaré le 6 janvier 2016 dans un élevage de 10000 poulets et 4000 canards, dans la commune de Gabat    

    DANS LES HAUTES-PYRÉNÉES, 3 FOYERS

    - 1 cas d'influenza H5 hautement pathogène a été détecté le 18 décembre 2015 dans la commune de Labatut-Rivière dans un élevage de 888 canards, dans la zone réglementée d'Arroses. La souche est en cours de détermination.
    - Un autre foyer H5 N2 hautement pathogène a été déclaré le même jour à Ossun dans un élevage de 725 oies.
    - Un foyer a été identifié à Bazillac le 22 décembre dans un élevage de 3000 canards et 2600 oies. La souche est en cours de détermination.

    DANS LE LOT : UN FOYER

    - Un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène H5N1 a été déclaré le 4 janvier 2016 dans un élevage de 260 pintades, 280 canards, 650 poulets de chair et 60 poules pondeuses, dans la commune de Miers.

     

     

     

    Paris, le 10 novembre 2016
    _ Influenza aviaire dans certains pays de l’Union européenne : le ministère de l’agriculture annonce un renforcement des mesures de surveillance de la faune sauvage et rappelle l’importance des mesures de biosécurité dans tous les élevages de volaille
    _ Des cas d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 ont été détectés chez des oiseaux sauvages en Hongrie, en Pologne, en Allemagne, en Croatie, aux Pays-Bas, au Danemark et également autour du lac de Constance, à la frontière entre la Suisse, l’Allemagne et l'Autriche. Cet épisode n’a aucun lien avec l’épizootie rencontrée dans le Sud Ouest en début d’année 2016.
    Afin de prévenir tout risque de propagation de ce virus sur notre territoire, le ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt rappelle aux professionnels des filières volailles l’importance de bien mettre en place les mesures de biosécurité sur leur exploitation. Ces mesures de biosécurité ont été renforcées par l'arrêté du 8 février 2016 et sont d'application nationale depuis le 1er juillet 2016. Dès aujourd’hui, le ministère de l'agriculture déclenche avec l’appui de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), un plan de surveillance active renforcé de la faune sauvage sur l'ensemble de son territoire. Cette surveillance renforcée va permettre de pouvoir réagir, le cas échéant, le plus rapidement possible pour éradiquer tout nouveau foyer et éviter ainsi au maximum le risque de nouvelles contaminations. La vigilance vis-à-vis des signes cliniques de la maladie concerne également tous les détenteurs de volailles. Par ailleurs, du fait de la propagation rapide du virus et des conditions climatiques favorables pour sa diffusion, le ministère de l’agriculture a saisi ce jour l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) afin d’évaluer quelles sont les zones du territoire national les plus exposées. Un avis sera rendu sous 8 jours.
    Le niveau de risque vis-à-vis de l'influenza aviaire va ainsi au minimum passer de négligeable à modéré. Un avis aux opérateurs a été diffusé pour mettre en place des mesures de protection adéquates. Cela conduirait alors à la mise en place de mesures additionnelles de protection en application de l'arrêté du 16 mars 2016, dans les communes à risque placés en niveau modéré.
    Ces mesures concernent l'abaissement des seuils réglementaires de suspicions cliniques, la protection des élevages de volailles plein air, le confinement des basse-cours, des restrictions potentielles sur l'utilisation des appelants pour la chasse au gibier d'eau et le lâcher de gibier à plume, des restrictions pour les rassemblements de volailles et les lâchers de pigeons depuis ces zones. L'arrêté d'élévation de niveau de risque pourrait adopté en fin de semaine prochaine. La vigilance de chacun est appelée pour signaler toute mortalité sur des oiseaux sauvages.


    Page d'accueil