Les dindons étrangers
Les textes suivants sont inspirés du livre "Le Traité Rustica de la Basse-Cour" (Editions Rustica) et du standard volailles édité par la F.F.V. : voir Les livres sur la basse-cour

 Le dindon Bronzé d'Amérique
Le dindon Bronzé d'Amérique est issu directement du dindon sauvage d'Amérique et c'est celui dont le coloris rappelle le mieux son ancêtre sauvage. C'est aussi le plus gros des dindons domestiques : le mâle pèse de 10 à 15 kg, voire plus, tandis que la masse de la femelle oscille entre 6 et 8 kg. Ce volumineux dindon n'est pas un oiseau de grosse production, mais c'est un animal majestueux qui plait à de nombreux amateurs possédant un espace assez important. Ce n'est que dans la première moitié du 20ème siècle que les standards des dindons et l'appréciation des coloris se sont précisés.

 Le dindon Bronzé d'Allemagne
A partir du dindon Bronzé d'Amérique, les éleveurs ont sélectionné le Bronzé d'Allemagne. Il différe principalement du Bronzé d'Amérique par des pattes plus longues, les cuisses inférieures saillantes, type élancé et surtout par les plumes de la queue dont les bandes et liseré sont de couleur sable foncé à brun doré (photo ci-contre à droite).
Masse du dindon : 12-15 kg ; de la dinde : 6-8 kg.

 Les dindons blancs
Le Blanc de Beltsville
Ce petit dindon sélectionné en 1951 à la station de recherches avicoles de Beltsville, aux Etats-Unis, est spécialement destiné à la cuisine : sa masse est de 4 à 6,5 kg (vivant), sa poitrine large fournit une très bonne chair et son plumage blanc est idéal pour une présentation impeccable - de petites plumes blanches sur la peau sont nettement moins visibles que des plumes noires. Ce dindon a été croisé avec de nombreuses autres races : en France, croisé avec un dindon noir, il a donné naissance à la souche Bétina connue dans le monde entier.
Le Blanc d'Angleterre
Il est plus gros : 12,7 kg pour le dindon adulte et même davantage, mais sans excéder 17,25 kg ; 7,25 à 10 kg pour la dinde adulte.
Le BLanc de Virginie
En France, nous avons le respect des standards des pays d'origine ; nous admettons donc le Blanc de Virginie qui est plus gros que son cousin de Beltsville : 8 à 10 kg pour le mâle et 6 à 8 kg pour la femelle.
Le Blanc de Hollande
Autrefois, on connaissait le Blanc de Hollande considéré alors comme une des variété blanches de dindon les plus grosses, alors que le mâle ne pesait que 6 kg et la femelle 5 kg.
Le Blanc d'Autriche
Le Blanc d'Autriche était un petit dindon : 4 kg pour le mâle et de 3 à 3,5 kg pour la femelle.
Le dindon Blanc
Actuellement, la plupart des autres pays d'Europe reconnaissent un dindon blanc de même masse que le Bronzé d'Amérique : 9 à 15 kg pour le dindon suivant son âge et de 6 à 8 kg pour la dinde.

 Le dindon Bleu (dit de Suède)
Le dindon Bleu est un dindon "à la mode" en France actuellement. Ce coloris est signalé depuis très longtemps dans les basses-cours ; il demeure cependant encore assez peu répandu. La dénomination "de Suède" n'a probablement rien à voir avec le pays en question ; ce nom vient sans doute d'une époque à laquelle il était de bon ton de donner des noms "exotiques" aux races et variétés d'animaux ; elles avaient ainsi une plus- value pécuniaire.
Le coloris bleu est en réalité un gris. Sont admises deux nuances de bleu : le foncé et le clair régulier (quelques points noirs épars sont cependant tolérés) ; beaucoup d'éleveurs préfèrent le bleu foncé. Les tarses sont de couleur rougeâtre. La masse du dindon peut varier entre 6 et 8 kg (selon l'âge), et celle de la dinde entre 4 et 5 kg.
Aux Etats-Unis, il existe un dindon "Slate", ce qui veut dire ardoisé, qui est très semblable à notre dindon bleu.

 Le dindon Cröllwitzer
Originaire de Cröllwitz en Saxe (Allemagne), ce dindon a été obtenu à partir du dindon belge de Ronquières croisé avec des dindes locales. C'est un dindon de taille moyenne : le mâle pèse de 6 à 8 kg et la femelle de 4 à 5 kg. Ses tarses sont de couleur chair à rouge.
Mais ce qui fait l'originalité de cette variété, c'est le coloris de son plumage. Voici sa description donnée par le standard de la Fédération française des volailles : cou blanc pur ; ensemble du plumage blanc ; chaque plume, à son extrémité, est distinctement marquée d'une barre noire transversale suivie d'un étroit liseré blanc. Chez le dindon, le motif de la poitrine apparaît un peu comme des écailles superposées. Chez la dinde, ces dessins sont moins nets et précis. Le dos, la couverture de la queue, les flancs portent des dessins plus prononcés. Plumes de la queue marquées d'une barre transversale noire et d'un liseré blanc. Rémiges secondaires blanches. Rémiges primaires gris noirâtre, tige de la plume blanche.

 Le dindon de Narragansett
Ce dindon est originaire de la baie du même nom dans le Rhode Island aux Etats-Unis.Il a été obtenu par mutation du dindon Bronzé d'Amérique. Modérément volumineux (15 kg pour le mâle adulte et 8 kg pour la femelle), cet oiseau passe souvent pour le plus hardi et le plus coureur des dindons.
Cette race fut importée pour la première fois en Europe en 1994 aux Pays-Bas de là, il se répand dans toute l'Europe (on commence à en trouver en France).

 Les dindons noirs
Si beaucoup de régions françaises ont leur dindon spécifique, il en est de même pour de nombreux pays étrangers. Citons les plus connus. En Allemagne et en Suisse, est admis un dindon noir pesant de 10 à 12 kg pour le mâle adulte (8 à 10 kg pour le jeune), 6 à 7 kg pour la femelle adulte (5 à 6 kg pour la jeune), présentant un plumage noir brillant comme du velours, sous-plumage noir ; le brillant bronzé dans le liseré des plumes du dos et de la queue est admis ; tarses noirs, rougetres ou violacés chez les sujets âgés. Aux Etats-Unis, les sujets doivent être très légèrement plus lourds.
Le Noir de Norfolk
En Angleterre, on élève le Noir de Norfolk : bec, pattes et yeux noirs, plumage noir intense. Le mâle adulte pèse 11 kg et la femelle adulte de 6 à 7 kg (les jeunes sont plus légers). C'était autrefois la race la plus connue d'Angleterre : la région de Norfolk s'adonnait à l'élevage du dindon sur une grande échelle.
Le Noir d'Italie
Le dindon Noir d'Italie est un très petit dindon : le mâle pèse entre 4 et 6 kg tandis que la femelle ne dépasse pas de 2,5 à 3,5 kg.

 Le dindon de Ronquières
C'est la seule race de dindon belge (avec la race franco-belge Rouge des Ardennes), mais il en existe de nombreuses variétés. Ronquières est située à 25 km de Bruxelles : dans cette localité et sa région, on élève des dindons depuis le 18ème siècle. Le Ronquières est issu des dindons rustiques du pays avec des couleurs délavées typiques. Le dindon est apparu dans les Pays-Bas méridionaux au 16ème siècle : ce dindon a donc figuré parmi les toutes premières importations des dindons d'Amérique via l'Espagne.
Vers 1800, l'élevage était très prospère : il n'était pas rare de rencontrer des troupeaux de 500 dindons. Les marchands français venaient chaque année, vers le 1er octobre, pour acheter tout ce qui était disponible. Mais ils abandonnèrent ce commerce, et vers 1900, note F. Vanbuggenhoudt, "cet élevage autrefois si prospère est devenu presque nul et est tombé en désuétude" et "ce n'est plus guère que pour les prix de tir à l'arc qu'on achète des dindons !" La taille des troupeaux était alors de 150 à 175 sujets.
Sa taille place le Ronquières à la limite entre les races moyennes et petites : en effet, le dindon adulte pèse de 8 à 9 kg (le jeune de 5 à 6 kg), la dinde adulte 4,5 kg (la jeune 3,5 kg).
Le standard belge précise que cette race compte de nombreuses variétés, lesquelles présentent cependant (excepté le Ronquières blanc) des caractères communs que voici :
  • - absence quasi totale de la couleur bronzée ; fond gris mat, brun, roux, fauve ou blanc ; s'il y a reflet, c'est alors un reflet vert, bleu ou pourpre plutôt que bronzé ;
  • -tendance aux couvertures multiliserées et aux tachetures ou rayures sur les barbes internes des rectrices, des rémiges secondaires et des grandes couvertures des ailes ;
  • - liseré noir subterminal depuis le camail jusqu'au croupion (cela signifie qu'un liseré blanc suit la bande transversale noire) ;
  • - rémiges primaires assez monochromes, avec des rayures et un tiquetage noir ou gris foncé, de sorte qu'elles sont plus foncées que les secondaires ; sans stries transversales blanches ; hampe blanchâtre ou pâle ;
  • - rectrices plutôt pâles, avec un large liseré subterminal plus foncé.
    A ajouter à cette description sommaire : yeux à iris brun, paraissant foncés, bec de teinte blanc d'os, pinceau noir, tarses blancs (rosé admis).
    Cinq variétés sont reconnues : à épaulettes jaunes (photo en bas et à gauche), blanche, fauve (photo en haut et à droite), jaspée (photo en haut et à gauche) et perdrix (photo au milieu et à gauche).
    Le dindon de Ronquières apparaît dans les Pays-Bas méridionaux au XVIème siècle ; ce dont témoigne un tableau de 1566 du peintre anversois Joachim Beuckelaer (photo ci-contre, en bas à droite).



     d'autres dindons
    Les dindons décrits ci-dessous sont très rares en France, pour ne pas dire inconnus.
    Le dindon rouge dit Bourbon
    Originaire d'Amérique, le dindon rouge dit Bourbon pèse, adulte, de 10 à 12 kg, la dinde de 6 à 7 kg. Ses tarses sont rouge rosé. L'ensemble du plumage est brun rougeâtre soutenu, chaque plume (sauf celles du cou) se terminant par un étroit liseré noir. Cependant, les rémiges sont blanches. La queue est également blanche, mais porte à son extrémité une barre transversale rouge liserée de blanc.
    Le dindon Rouge
    Le dindon Rouge est un oiseau plus petit (dindon de 7 à 8 kg et dinde de 4 à 5 kg) et plus rouge que le précédent : la présence de blanc n'est tolérée dans le plumage que sur les pointes des rémiges.
    Le dindon à ailes noires
    Ce dindon est aussi gros que le Bronzé d'Amérique. Sa couleur de fond est noire avec des zones bronzées, dorées ou vert brillant. Comme son nom l'indique, ce dindon possède des ailes noires ; cependant, chaque rémige secondaire possède, à son extrémité, un large liseré blanc.
    Le dindon à ailes rouges
    Cet oiseau pèse de 10 à 12 kg (adulte), la dinde de 5 à 7 kg. La couleur dominante du plumage est brun cuir, avec diverses zones et dessins d'autres couleurs (souvent foncées) ; les rémiges secondaires sont rouille intense, finement poivrées.
    Le dindon Ardoise ou Slate
    Originaire des Etats-Unis, le dindon Ardoisé ou Slate n'a jamais été une variété très populaire chez les éleveurs et est actuellement considéré comme pratiquement éteint (d'après Oklahoma State University Board of Regents, novembre 1996). Son coloris est bleu ardoise, parfois pointillé de noir.
    Le dindon Cuivré
    Le dindon Cuivré n'est pas un gros dindon. Il pèse entre 7 et 8 kg pour le mâle et de 4 à 5 kg pour la femelle. Son plumage est d'un coloris cuivré chatoyant et brillant qui doit être aussi uniforme que possible.

    Le dindon Fauve
    Aussi dénommé Jaune ou Beige, ce dindon pèse de 7 à 8 kg (mâle) ou 4 à 5 kg (femelle). Le coloris du plumage de ce dindon est fauve ocre soutenu.(photo ci-contre)







    Tous les dindons domestiques descendent du dindon sauvage Bronzé d'Amérique
    Mais il existe un autre dindon sauvage qui n'a pas de descendants domestiques : le dindon ocellé, très rare en élevage (voir photo ci-dessous).
    Photos provenant de l'élevage de Christophe Auzou, La Ramerie, 89350 Grandchamp

    Dindon à ailes rouges

    Dindon ocellé

    Dindon blanc de Betsville

    Dindon buff Jersey

    Dindon chocolat

    Dindon dark brown

    Dindon glacier

    Dindon auburn jaune

    Dindon royal bleu


    Les dindons
    Tchèques

    Une race de dindon tchèque déclinée en 2 variétés :
  • le Bronzé à liserés blancs fort semblable au Bronzé d'Amérique ci-contre, en haut, un mâle et une femelle, mais très différent du Bronzé allemand (sur la photo en bas : à droite un Bronzé tchèque et à gauche un Bronzé allemand)
  • le bleu à liserés blancs (ci-dessous un mâle et une femelle)


  • Page d'accueil