Les dindons français


Tous ces textes sont extraits des Livres sur la basse-cour

 Le dindon Noir de Sologne
"Il semble qu'en France son acclimatation et sa domestication aient surtout été entreprises dans des fermes du Centre, appartenant à des monastères, notamment dans les environs de Bourges. C'est sans doute de là que viendrait la race du dindon Noir de Sologne " écrit A. Bellême, vers 1950. Le dindon Noir de Sologne était tellement connu que Louis Bréchemin (" La basse-cour productive ", 1921) le nomme tout simplement "Dindon Français".
Le Loiret, le Loir et Cher et le Cher sont les départements d'origine de ce dindon. Autrefois, on pouvait y voir des troupeaux de plusieurs centaines de sujets conduits par des enfants. Les dindons parcouraient ainsi les champs, les endroits couverts de broussailles et de landes, où ils trouvaient une grande partie de leur nourriture. Actuellement, cet élevage a fortement régressé. Cependant, les éleveurs amateurs sélectionneurs s'efforcent de maintenir cette race autrefois très appréciée pour la qualité de sa chair blanche et délicate.


 Les autres dindons noirs
En France, nous connaissons aussi plusieurs races régionales, plus ou moins rares, de dindons noirs (en plus du Noir de Sologne), qui se ressemblent beaucoup et dont le format et le type se sont forgés en fonction des conditions du milieu et de la sélection effectuée par les éleveurs : Noir du Gers, Noir du Bourbonnais, Noir de Bresse, Noir de Normandie. Pour être honnête, il faut avouer qu'il est parfois difficile de différencier ces variétés, dont certaines (Noir de Bresse, Noir de Normandie) n'ont pas de standard homologué.

A noter aussi que le standard homologué du Noir du Gers, même si on peut le considérer comme une race ancienne, n'apparaît que dans l'édition 2000 du recueil des standards édités par la F.F.V. (Fédération Française des Volailles). Le dindon doit peser au minimum 8 kg et la dinde au minimum 5 kg. Le coloris du plumage est entièrement noir y compris les rémiges (un léger reflet bronzé est toléré au croupion). Ce dindon du Gers présente cependant des originalités : nombreuses caroncules sur la tête de couleur rose laiteux et bavette importante (voir photo ci-contre).



Le Noir du Bourbonnais ressemble au Noir de Sologne, en plus élégant ; c'est un dindon vigoureux, au port fier, vif et fougueux. Le coloris du plumage est noir intense à reflets métalliques mais non bronzés (un léger reflet bronzé est toléré dans les plumes de couverture de la queue). Tarses noirs devenant plus clairs, voir rosés avec l'âge. Le dindon pèse de 10 à 12 kg et la dinde de 7 à 9 kg.


Le Noir de Normandie se distingue principalement du Noir de Sologne par son format plus réduit et ses tarses plus courts. C'est un oiseau trapu et vigoureux (qui était considéré autrefois comme le plus rustique des dindons) ; la dinde est une couveuse attentionnée. Autres caractéristiques : tarses noirs (mais rougissant avec l'âge), caroncules plus développées que celles du Noir de Sologne, plumage noir mat sans reflets bronzés. Son format plus réduit le fait paraître plus léger qu'il n'est en réalité : un mâle adulte pèse, quand même, de 10 à 12 kg. N'ayant pas de standard homologué, cette race n'existe pas "officiellement".


 Le dindon Porcelaine
Nouvelle race homologuée en 2007, créée par Gérard Roumilhac (87)
Cette race porte le nom de "Porcelaine" pour 2 raisons :
- la proximité de Limoges (et ses porcelaines),
- la ressemblance du coloris de ce dindon avec la variété "porcelaine" des coqs et poules.
Adresse : ROUMILHAC Gérard, La Châtaigneraie, 87240 SAINT-LAURENT-LES-EGLISES. Tél. 05.55.56.57.08
roumilhacgerard@aol.com


 Le dindon Rouge des Ardennes
Le dindon Rouge des Ardennes est actuellement le plus populaire en France. Comme son nom l'indique, son plumage est d'une couleur fauve rouge, le plus uniforme possible, avec cependant des zones plus claires. Le dindon arrive facilement à 10 kg et la dinde à 6 ou 7 kg.
L'aire d'origine de cette variété est la région franco-belge des Ardennes. Ce dindon était pratiquement disparu il y a quelques années. Actuellement, il est de nouveau assez courant chez les éleveurs : son coloris original (par rapport au noir, au bronzé et au blanc) lui vaut son succès.
Adresse : Jean-Michel Devresse, ruelle de l'Eglise, 08380 Auge.

Tous ces textes sont extraits des ouvrages avicoles

Page d'accueil