La caille japonaise
Les textes suivants sont inspirés de l'ouvrage "Le Traité Rustica de la Basse-Cour" (Rustica Editions), 560 pages tout en couleurs.
Pour obtenir cet ouvrage, voir la rubrique :
Les livres sur la basse-cour


 Les moeurs à l'état sauvage
La caille d'élevage est la caille japonaise. Celle que vous pouvez apercevoir dans la campagne française d'avril à septembre, la caille des blés, est un peu différente. Il s'agit d'une espèce migratrice qui hiverne dans le nord de l'Afrique ; elle arrive chez nous pour le printemps et repart vers la fin août. En mai-juin, la femelle pond de 7 à 12 oeufs dans un nid confectionné dans un creux parmi les herbes ou céréales.
Le régime alimentaire de la caille des blés est constitué de graines, de pousses de graminées, mais aussi de chenilles, insectes et larves.


 Les reproducteurs
Il suffit de disposer d'une ancienne écurie, d'un garage inoccupé ou même d'un sous-sol. D'un côté, placez les cages des reproducteurs ; celles-ci étant de petites dimensions, disposez-les sur plusieurs niveaux; vous pouvez les construire vous- même. De l'autre côté, installez les éleveuses destinées aux jeunes.
Placez les reproducteurs dans de petites cages par couples, ou bien en réunissant 1 mâle et 2 ou 3 femelles. Il est possible aussi de regrouper dans une plus grande cage une dizaine ou une vingtaine de reproducteurs, dans la proportion de 2 mâles pour 5 femelles.
La caille pond dès l'âge de 6 semaines et peut produire environ 200 à 300 oeufs par an. Cependant la ponte requiert des conditions précises : la température du local doit être de 15°C au minimum.
La nourriture fournie doit être appropriée. Il existe dans le commerce des aliments spéciaux pour cailles, mais un aliment pour dindonneaux ou pintadeaux convient également.
Sur l'illustration ci-contre, on peut voir la différence entre le mâle et la femelle : le mâle a une poitrine marquée de roux et la femelle une poitrine marquée de petits points brun noir. De plus, le mâle est un peu plus petit que la femelle.


 L'incubation
N'attendez pas plus de 8 jours avant de mettre les oeufs à couver. Une petite couveuse est alors bien utile : suivez les indications du constructeur pour la régler correctement. L'incubation dure 16 ou 17 jours. Une poule naine peut aussi couver et ensuite élever vos cailleteaux. La couveuse doit être placée dans un autre local ; en effet, la chaleur, l'humidité et la poussière dues à l'élevage des cailles peuvent gêner la bonne marche de l'incubation.


 L'élevage des jeunes
Procédez avec les petits cailleteaux comme vous le faites avec les jeunes poussins.
Il existe toutefois une grosse différence par rapport à l'élevage du poussin : la cage doit être bien hermétique, car les cailleteaux sont minuscules et vifs, et ils auront vite fait de s'échapper par le plus petit trou.
La nourriture est constituée d'aliment "spécial cailleteaux" ou "pintadeaux-dindonneaux premier âge" pendant 3 semaines. Ensuite, ajoutez du grain et de la verdure.


Pour plus de détails sur l'élevage des cailles, voir le site suivant créé par un éleveur professionnel : http://users.skynet.be/labellecailledeble/

Voir aussi le site de Jérémy Faloise : http://monsite.orange.fr/Coturnix

Page d'accueil